Expo en cours : Vincent Prieur

Invitation expo vincent prieur

 

 

Artiste touche à tout, travailleur infatigable, toujours dans l’urgence, Vincent Prieur a vitalement besoin de créer.

Il utilise des matériaux de récupération, comme le bois flotté, le chanvre et le lin pour faire naître des histoires lyriques toutes empreintes de subtilité, de poésie, d’humour parfois…

« Je suis un pinseyeur (*), je ramasse d’abord du bois flotté mais trouve aussi quelques objets inattendus.
Débarrassé de ses scories, le plus souvent imputrescible et imprégné d’une odeur subtile de parfums de la mer, le « pinsé » provoque mon imagination. Loin d’être un déchet mort, il peut être porteur de vie… 
Je construis mes sculptures comme dans mon enfance, quand je faisais un théâtre pour me faire du théâtre, un univers de la dérision et de liberté.
Ma démarche est poétique, instinctive et authentique, à partir de matériaux bruts, la plupart issus de la mer.

Je me promène librement, comme je l’entends… »

 

(*) : En Bretagne, « aller au pinsé » c’est, après chaque tempête ou chaque grande marée, arpenter l’estran dans l’espoir d’y recueillir des objets laissés par la mer. Pinsé vient de « pensë » qui signifie naufrage en Breton.

Le « pinseyeur » ramasse d’abord du bois flotté mais trouve aussi des objets inattendus et des récupérations marines (bois, métal, cordages, …).
Les artistes pinseyeurs récupèrent eux aussi le bris de la mer pour composer leurs œuvres.

  


  



Photos